FOETUS CARICATURE2
 
 
Son épouse mourut sans pousser une plainte,
La mort vous l’enleva sans bruit, en tapinois ;
Ce qui fut ennuyeux c’est qu’elle était enceinte,
Sa grossesse accusait environ quatre mois.
 
Comme en anatomie il avait une teinte,
Il voulut contempler le fruit de ses exploits ;
À sa femme il ouvrit la matrice sans crainte
Et sortit un fœtus couché dans ses parois.
 
C’était un affreux môme, horrible pour son âge,
Qu’il mit dans l’alcool comme un serin en cage ;
Il sert de baromètre, il est même parfait.
 
Depuis, quand il est ivre, aux amis il le montre :
« Regardez, leur dit-il, si cela se rencontre ;
C’est l’enfant de ma femme, il est tout mon portrait ! »

 
 

_____

 
 

(Eugène Fourrier, Pensées d’un fossoyeur, Paris : P. Dubreuil, 1890)