CONFIDENCES ERNEST PEROCHON
 

_____

 

(in L’Algérie nouvelle, revue mensuelle de littérature, deuxième année, n° 3, janvier 1926)