BALLADE EN L’HONNEUR DE MM. DU TIERS-ÉTAT

 

_____

 

Par bourgeois je désigne ici non une
classe sociale mais une classe d’esprit.
J. LEMAITRE.

 
 

À Paris comme dans l’Anjou,
À Montluçon comme à Grenade,
Plus laids qu’un très vieux sapajou
Tes bourgeois gonflés de panade
Pour sucre ont de la cassonade,
Lisent l’Almanach-Liégeois :
Aussi fière en pantalonnade,
Il faut compisser les bourgeois !

 

Doucement ouvrons la cage où
Leur serin perle sa roulade.
Cassons leurs meubles d’acajou,
Mettons des vers sur leur salade
Et crachons dans leur marmelade !
Que n’avons-nous le feu grégeois
Pour rôtir cette engeance fade !
Il faut compisser les bourgeois !

 

Durand, Coquard ou Fromajou,
Ils vont flâner sur l’esplanade,
À leur femme disent : « Bijou ! »
Offrons-leur de la limonade
Purgative (ça rend malade !)
Ils disent : « Hier, je me purgeois ! »
Oh ! leur donner la bastonnade !
Il faut compisser les bourgeois !

 
 

 ENVOI

 

Prince revenu de croisade,
À tous mécréants, Albigeois
Vociférez cette Ballade :
Il faut compisser les bourgeois !

 
 

_____

 

(Georges Fourest, in Limoges-illustré, publication bi-mensuelle : artistique, scientifique et littéraire, n° 91, samedi 1er août 1903)