GABALIS

 
 

« LA PRISON VIVANTE »

gravure sur cuivre

_____

 

Le comte de Gabalis condamné par le tribunal des Péris. Frontispice anonyme pour Les Avantures d’Abdalla fils d’Hanif, envoyé par le Sultan des Indes à la découverte de l’Ile de Borico, où est la Fontaine merveilleuse dont l’eau fait rajeunir, traduites en François sur le Manuscrit Arabe trouvé à Batavia par M. de Sandisson [J. P. Bignon], Paris : Pierre Witte, 1712.