PORT AU PRINCE
 
 

Gazette du Port au Prince le 26 février 1785

Extrait d’une lettre

 

_____

 
 

« J’allai à la chasse ces jours derniers accompagné d’un de mes nègres. Je m’écartai de mon habitation d’environ 3 lieues ; je me trouvai à 10 heures du matin sur le sommet d’un morne escarpé au bas duquel était une falaise extrêmement profonde qui me parut impraticable ; en considérant l’étendue et la profondeur, j’apperçus un animal d’une grosseur prodigieuse qui était suivi de trois autres de moindre grosseur ; à en juger par l’éloignement ou je me trouvai alors, j’estimai que cette monstreuse bête pouvait avoir de 9 à 10 pieds de hauteur et environ 15 à 18 de longueur. La couleur dominante de cet animal était rouge foncé paraissant avoir le poil ras sur le dos, le dessous du ventre très blanc avec des marques noir de distance en distance depuis le devant jusqu’au derriere ; ses jambes qui me parurent fort grosses étaient garnis d’un long poil tres noir ayant une longue queu qui trainait jusqu’à terre ; ce qui me surprit davantage de remarquer qu’il portait au centre de son front une longue corne tirant autant que je put juger sur le jaune, elle était placé perpendiculairement et pouvait avoir 5 à 6 pieds de longueur sans courbure quelconque, sur ce que je remarquai que les trois autres qui suivait était de la même couleur ; j’en ai conclu qu’ils etaient les petits de ce surprenant animal ; leurs marches fort lente me donna tout le temps de l’examiner et de les suivres de l’œil, je la vis entrer dans une espece de caverne ou souterrain au bas duquel coulait avec rapidité et un très grand bruit une eau vive et fort limpide ; après avoir resté près de 10 minutes dans le même endroit, je ne vis plus reparaître ces animaux… »
 

Signé L. Bonnet, habitant aux fond Verettes.

 
 

_____

 
 

« Bête de 9 ou 10 pieds de hauteur sur 15 à 18 pieds de longueur vue par un chasseur nommé L. Bonnet, habitant aux fond Verettes, » estampe. Source : Gallica.